Résidence Eugénie Alméras
Exposition

Résonances | Eugénie Alméras

Du 16 mai au 4 septembre 2018
Musée Henner

Résidence d'artiste de septembre 2017 à juin 2018
Exposition du 16 mai au 4 septembre 2018

Nu La vérité Eugénie Alméras
Eugénie Alméras, Nu. La Vérité, 2017,
Huile sur toile, 60 x 120 cm
© Julie Obadia

La peinture de Jean-Jacques Henner ainsi que la maison atelier qui abrite aujourd’hui son œuvre étaient totalement inconnues à Eugénie Alméras jusqu’à ce jour de juillet 2016 où une affiche figurant la comtesse Kessler déclencha chez elle un véritable coup de foudre.
La chevelure, le visage pâle, le côté gothique et romantique à la fois, charmèrent la jeune artiste. En janvier 2017, elle franchissait pour la première fois le seuil du musée Jean-Jacques Henner et, en juin de la même année, elle en devenait la deuxième lauréate de la résidence d’artistes.

À  travers cette exposition, Eugénie Alméras choisit de revisiter l’un des thèmes les plus classiques de l’histoire de l’art : celui du Nu qui constitua, pendant des siècles, l’étude obligée de tout peintre d’histoire. Mais à l’éternel nu féminin, elle préfère le nu masculin. Partant de la sensualité du Saint Sébastien de Jean-Jacques Henner, elle bannit les canons habituels de la virilité et de l’héroïsme. L’une de ses peintures les plus  transgressives, Nu. La Vérité, est particulièrement intrigante. Le corps est fin, fragile, longiligne. La référence à Jean-Jacques Henner passe par la chevelure rousse et surtout à la Vérité qui rayonne en place et en lieu du plexus solaire.

Dossier de presse

Livret de l 'exposition

Adulte
Affiche Exposition Eugénie Alméras
Annonce
Salon de lecture

 Chez tous les individus, dans toutes les cultures du monde, les mêmes régions cérébrales interviennent dans la lecture...